Le tir beursault est une discipline française également pratiquée en Belgique.
C’est la plus ancienne discipline pratiquée en France dans le respect des traditions. Elle se déroule en extérieur à une distance de 50 mètres sur un terrain appelé « jeu d’arc » ou « jardin d’arc ».


Deux cibles se font face et le tir se déroule alternativement sur l’une ou l’autre en 20 allers-retours ou « haltes ». La difficulté vient souvent de l’adaptation à l’éclairage variable selon le sens du tir.
La première flèche est tirée depuis la butte maîtresse par tout le peloton à tour de rôle (4 à 6 tireurs), puis les archers se rendent à l’autre extrémité, la butte d’attaque, pour le retour.
Les blasons, ou « cartes », font 45 cm de diamètre et sont constitués de 4 zones concentriques valant de 1 à 4 points de l’extérieur vers l’intérieur. Les cordons, à l’inverse de toutes les autres disciplines du tir à l’arc, sont défavorables (sauf pour le noir, la zone centrale valant 4 points). Le centre est placé à 1 mètre du sol.
La marque se compte en nombre d’honneurs, puis en nombre de points, puis au nombre de chapelets en cas d’égalité. Toute flèche marquante est un honneur, les flèches valant 3 ou 4 points sont des chapelets.
Les compétitions se déroulent sur 20 haltes soit 40 flèches. L’archer dispose d’une minute par flèche. Le score maximum est de 40 honneurs et 160 points.
2 haltes d’essai sont autorisées avant le début de la compétition.
Les archers tirent à des distances différentes selon leurs catégories :
Benjamin et Minime : 30 mètres, autres catégories : 50 mètres.

 

 

Disposition du terrain

Comptage des points

 

Planchers de qualifications pour le championnat de France

 

Distinctions fédérales

1 marmot

32 honneurs

2 marmots

35 honneurs

3 marmots

38 honneurs

4 marmots

40 honneurs